Outils personnels

La mémoire de Watermael-Boitsfort

Plusieurs organisations s'occupent d'histoire à Watermael-Boitsfort. L'Espace mémoire est le service communal qui a pour but de recueillir, conserver, valoriser et transmettre l’histoire de Watermael-Boitsfort. De son côté, l’Asbl Hisciwab, Histoire et sciences à Watermael-Boitsfort valorise et encourage les recherches sur l'histoire de la commune. Enfin, Mémoire Vive, fait revivre la mémoire du passé en recueillant à l’aide d’une caméra vidéo les souvenirs et récits de vie de nos aînés.
Rencontre avec Nathalie Trif de l’Espace Mémoire et avec Jean-Pierre Carpentier et Henri Ceuppens de Hisciwab.

Comment est née Hisciwab ?

JP Carpentier: En 1988, nous faisions partie d’un groupe membre de la Vénerie, « Sciences et technologies nouvelles ». Nous y avons réalisé nos premières expositions. En 1992, nous avons voulu nous recentrer vers l’histoire et avons donc créé Hisciwab. La première publication de notre journal, «Chroniques de Watermael-Boisfort» est parue en 1993. Nous fêtons donc ses vingt ans cette année!

Aujourd’hui, l’Asbl réunit 300 membres. Le noyau dur se compose d’historiens amateurs ayant tous une collection de cartes postales portant sur des sujets divers : sport, urbanisme… Ils sont entourés d’historiens de formation qui leur apportent volontiers leurs expertises.

Outre les publications, vous organisez d’autres activités

H.Ceuppens: Hisciwab publie régulièrement des monographies relatant l’histoire des quartiers de notre commune. Des ouvrages riches en iconographies et en documents d’urbanisme. Mais, nous allons également à la rencontre des habitants pour récolter leurs témoignages, nous organisons des conférences, des visites d’expositions, des excursions… Nous sommes heureux de faire vivre la mémoire de Watermael-Boitsfort !

La création de l’espace Mémoire fut une suite logique aux activités d’Hisciwab?

N. Trif : L’Espace Mémoire a été créé en 2005. Ce fut une volonté communale de conserver le passé et de créer des partenariats avec les associations existantes comme Hisciwab, mais aussi la Vénerie, Mémoire Vive…

Nous disposons d’une documentation riche et variée : photos, cartes postales, livres, journaux, cartes et plans… Celle-ci provient de collections privées (tel le fond Smeulders ou Francis Michel) ou publiques. Nous avons aussi reçu des dons de particuliers ou acheté des archives. Au total, nous mettons à la disposition du public 400 cartons d’archives et plus de 4000 documents iconographiques. Nous recevons régulièrement des étudiants, des chercheurs, des écrivains… Et, bien sûr, les membres d’Hisciwab ou des habitants heureux de consulter quelques vieilles cartes postales.

Vos missions ne s’arrêtent cependant pas là

N. Trif : Nous avons la volonté de valoriser nos archives par le biais d’expositions. Nous fournissons à Hisciwab les documents nécessaires à leurs publications. Nous publions également une revue, Tilia, sommes consultés dans les dossiers de classement du patrimoine et, récemment, je me suis rendue à Limete, commune de Kinshasa, avec laquelle nous avons un partenariat, pour les aider à classer leurs archives.

Quels sont les projets en cours ?

N. Trif : L’Espace Mémoire travaille pour l’instant sur deux gros projets : la salle de spectacle « Le Studio » au Logis et la commémoration de la Guerre 14-18. Il est fait appel à tous les personnes qui possèderaient des objets, archives, lettres, souvenirs...et pourraient nous les prêter. Ce genre de partenariat citoyen est inestimable pour nous !

L’Espace Mémoire (7 rue Gratès, Tel/fax : 02.672.77.34, tilia@wb.irisnet.be); le mardi de 15h30 à 18.30h ou le mercredi matin et le vendredi matin sur rdv.
Hisciwab, avenue Marie-Clotilde, 6 -T. 02.673.69.06, jpcarpentier@coditel.net
Mémoire Vive : dépend de l'Asbl "vivre chez soi", drève des Weigelias 36, T. : 02.660.58.71, site : www.memoire-vive.be.

 

 

Actions sur le document