Outils personnels

Navigation

16.09.2014 - Dénomination d'une place ou d'une rue

Motion concernant la dénomination d'une place ou d'une rue de Watermael-Boitsfort en l'honneur des anciens bourgmestre Jules Messines et Jacques Wiener.

Le Conseil communal,

La plupart des anciens bourgmestres de Watermael-Boitsfort ont étés honorés après leur décès par l’attribution de leur nom à un espace public, que ce soit une rue, une avenue ou une place.
Les noms Frémineur, Dewolfs, Keym, Vander Elst, Olivier, Van Becelaere, Delleur, Benoidt et Payfa-Fosseprez restent ainsi présents dans la vie communale. Il y a cependant deux bourgmestres de l’après-guerre qui ont été injustement oubliés : Jules Messinne (1947-1958) et Jacques Wiener (1959-1976). Aucune raison ne justifie que ces deux personnalités ne puissent avoir leur place dans la mémoire communale, ils ont géré le développement de Watermael-Boitsfort à une période de grande évolution.
Jules Messinne (1882 – 1961) a été le seul bourgmestre socialiste de Watermael-Boitsfort durant 2 législatures, d’abord en coalition avec les libéraux, puis en majorité absolue. Il fut un des initiateurs de la création de Floréal en 1922 avant d’être élu conseiller communal en 1932, puis de devenir résistant dans la presse clandestine pendant la seconde guerre mondiale. Il occupa d’importantes responsabilités au ministère de la Santé publique et fut un acteur de son développement après guerre. Durant ses mandats la commune connu d’importants aménagements de voirie et d’égouttage( notamment dans les cités jardins, sur le boulevard du Souverain, la création de l’avenue de la Foresterie et du clos des Chênes), la construction du stade des 3 tilleuls, de l’école du Karrenberg et des Naïades. Il créa également un véritable service social communal et termina ses mandats par le Jumelage de la commune avec Chantilly.
 
Jacques Wiener (1907- 1985), avocat de profession fut élu conseiller communal libéral en 1932. Durant la guerre 40-45, il rejoint le premier contingent de volontaires belges puis fut intégré à la «brigade Piron » qui participa à la libération de la Belgique et des Pays-Bas. Il obtint le mayorat en 1959 et l’occupa durant 3 législatures en coalition avec les chrétiens, et avec les socialistes durant la dernière. Cette période des golden sixties fut marquée par le développement urbanistique des grands immeubles résidentiels et de bureaux, mais aussi par la construction de l’école de la Futaie et la crèche Roitelets. Durant son troisième mandat, d’autres équipements comme la piscine calypso et le Domaine de Nettinne entrent en activité. Enfin la création de la Vénerie et de la fête des fleurs ponctuent cette période.
On doit constater que l’action de ces deux bourgmestres a eu un impact majeur sur la commune.
En 2012, avant les élections communales, l’asbl Histoire et Sciences à Watermael-Boitsfort (Hisciwab) avait envoyé à tous les partis démocratiques de la commune un questionnaire concernant plusieurs demandes relative à la promotion de l’histoire locale. Une des questions concernait précisément l’absence des anciens bourgmestres Jules Messinne et Jacques Wiener dans le paysage communal. Le n° 20 de la revue « Chroniques de Watermael- Boitsfort » de septembre 2012 contenait les réponses au questionnaire, et on constate que tous les partis politiques interrogés soutenaient la proposition de leur attribuer un nom de lieu.
Hisciwab complétait sa demande par des propositions de lieux qui pourraient convenir sans devoir modifier l’adresse postale de nombreuses personnes. Il s’agit de la place dite du « jeu de balle » à Floréal qui marquerait le lien entre Jules Messinne et Floréal. Pour Jacques Wiener, il était évoqué une espace vert près de l’avenue du Col vert. Quel que soit l’endroit retenu, il convient de réparer cet oubli de l’histoire.
Il semble important de remettre à l’honneur les deux bourgmestres, qui chacun à leur manière, ont défendu la démocratie en luttant contre l’envahisseur nazi. En cette période ou de nombreuses commémorations célèbrent les 70 ans du débarquement des Alliés et de la libération de l’Europe continentale, il paraît indiqué de porter l’attention sur leur histoire.
Ce processus fait partie de la nécessaire transmission aux jeunes générations de la mémoire de personnalités locales qui ont oeuvré pour la paix et la démocratie et ont contribué significativement à la qualité de vie de Watermael-Boitsfort.
Les familles des deux anciens bourgmestres ont donné leur accord vis à vis de cette initiative de reconnaissance.
Etant donné que la dénomination de voiries, d'espaces publics ou de bâtiments publics fait partie des
compétences communales,
Le Conseil communal propose :
1. de dénommer un espace public ou une voirie communale en mémoire des anciens bourgmestres Jules Messine et Jacques Wiener ;
2. Qu’une information sur l’histoire de ces deux personnalités soit organisée autour de ces lieux et dans les médias communaux;
3. de charger le Collège des Bourgmestre et échevins de la mise en oeuvre de la présente motion.

Le Conseil approuve le projet de délibération.
26 votants : 26 votes positifs.

Actions sur le document