Outils personnels

Navigation

18.04.2017 - la fermeture par le gouvernement fédéral de la justice de paix d'Auderghem et ses conséquences sur la population de Watermael-Boitsfort

Vu la réforme initiée par le gouvernement fédéral ayant pour objet de diminuer le nombre de bureaux de Justice de Paix sur l'ensemble du territoire belge;

Vu le courrier signé par le Ministre de la Justice, Koen Geens,  adressé au Bourgmestre d'Auderghem, Christophe Magdalijns, l'avertissant de la fermeture de la Justice de Paix dont les bureaux sont situés sur son territoire;

Vu le déficit et le manque de répartition équitable géographiquement des bureaux de Justice de Paix;

Vu les problèmes importants d'accessibilité engendrés par la fermeture du bureau de la Justice de Paix situé à Auderghem et le recours aux bureaux de Justice de Paix d'Uccle ou de Woluwé-St-Pierre;

Vu la pyramide des âges à Watermael-Boitsfort;

Considérant la nécessité de réagir face à une situation inéquitable pour les habitants de notre commune;

Considérant que la Justice de paix doit contribuer au lien social et à une politique de proximité;

Se réjouissant de la décision prise par le collège communal en date du 28 mars 2017 d’ester en justice;

Le Conseil communal mandate le Collège des Bourgmestre et Echevins pour :

- Sensibiliser la population de Watermael-Boitsfort aux enjeux induits par ladite fermeture;

- Relayer la pétition lancée en ligne par les autorités d'Auderghem;

- Se joindre à la commune d’Auderghem dans toute action visant au maintien d’un bureau d’une justice de paix accessible et de proximité.

Actions sur le document