Projet pilote de thermographie aérienne

CHANGEMENTS

La commune va réaliser un atlas pour estimer l’isolation du bâti sur son territoire. Les cartes obtenues via la thermographie aérienne vont permettre de faire un état des lieux de la situation en hiver 2021, et chaque habitante/habitant pourra accéder (gratuitement) aux informations qui concerne son habitation.

 Vous vous posez des questions sur ce projet ? Voyez la foire aux questions, (lecture ou audio) ci-dessous 

Vous souhaitez être tenu au courant de l'avancement de ce projet et/ ou vous impliquer pour nous aider à traiter les cartes, en fournissant des informations précises sur votre toiture (matériaux, présence de fenêtres, de végétation etc), + étage sous toit chauffé ou non :

Inscrivez-vous ici 

Foire aux questions

 

C’est quoi la thermographie aérienne ?

La thermographie aérienne consiste à survoler un territoire donné avec une caméra infrarouge, qui fournit des données permettant de générer des cartes pour faire un état des lieux sur les déperditions et les rétentions de chaleur des bâtiments et des sites survolés.

 

Pourquoi faire une thermographie ?

Le but principal est de sensibiliser et informer les citoyens qui le souhaitent sur la consommation énergétique de leur habitation, et d’avoir un atlas qui présente une vision globale de l’état du bâti communal au niveau isolation en 2021. Pour atteindre la neutralité carbone en 2050 (objectif européen), la région bruxelloise va donner accès à des primes énergie/isolation.  A BXL, le secteur dominant en termes de consommation d’énergie est le logement, et plus de la moitié de l’énergie consommée part en chauffage.  

 

Quelles régions ont déjà été thermographiées en Belgique ?

BXL-Environnement avait réalisé une cartographie aérienne de BXL en 2008 (à basse résolution, donc difficile de dissocier les bâtiments adjacents et aussi la technologie a fait beaucoup de progrès depuis). Les villes de Anvers, Namur, et Liège ont aussi réalisé des thermographies. Des thermographies sont en cours dans une série de communes flamandes, ce qui fait que cet hiver deux avions bi-moteurs spécialement équipés de caméras thermiques resteront basés en Belgique.

thermo_vols.png

 

Quand se déroulera la campagne à WB ?

La campagne se déroulera entre le 15 février et le 15 mars, en fonction des possibilités (disponibilité de l’avion et conditions météorologiques adéquates). Pour que les relevés soient les plus précis possibles il faut que les images soient prises sans pluie ni vent, et avec une température au sol inférieure à 5°. Fichier audioaudiobis.png

Quand seront faites les mesures ?

Les vols se feront en soirée (pour éviter les interférences avec le rayonnement solaire), entre 20h et minuit (pour maximiser les chances que les bâtiments soient occupés et chauffés). Deux heures de vol suffisent pour couvrir tout le territoire de Watermael-Boitsfort. Fichier audio audiobis.png

thermo_axes3.png

L’avion est-il autorisé à survoler WB ?
Oui, la société qui va réaliser le projet à une autorisation de survol de Belgo-contrôle pour tout le territoire belge. Les petits territoires sont plus faciles à gérer pour les questions d’autorisation de vol.  Fichier audioaudiobis.png

Est-ce que c’est bruyant ?
L’avion est un bi-moteur à piston qui volera à environ 600 mètres d’altitude et fera une série de passage en soirée au-dessus de WB. Il consomme peu et ne devrait pas faire plus de bruit qu’un gros véhicule (l’estimation à cette altitude est de 60db(A), ce qui correspond au bruit généré par une conversation normale. Le bruit perçu dépend fort du vent et des bruits environnants, … et de l’isolation des maisons !  Fichier audio audiobis.png

Quid de la pollution et du bilan carbone ?
Il n’y a pas d’impact de pollution au niveau de la surface, car l’avion vole à 500 mètres et les polluants sont « lessivés » rapidement à cette altitude. Concernant le bilan carbone, les avions sont petits et légers, ils consomment maximum 80 litres de carburant par heure. Le prestataire est engagé dans la démarche de compensation de son bilan carbone, en aidant un projet localisé au Cameroun. Fichier audio audiobis.png

Comment sont générées les cartes ?
Les prises de vue sont réalisées par une société spécialisée qui survole le territoire avec une caméra infrarouge embarquée. L’avion quadrille la commune avec différents angles, pour obtenir des cartes « en 3D » représentatives de la réalité. Les fichiers bruts sont images géo-référencées, qui sont ensuite calibrées (ortho-rectifiées), et traitées pour pouvoir être interprétées plus facilement (256 niveaux de couleurs). La résolution horizontale finale est de 45 cm.

Est-ce qu’il peut y avoir des erreurs d’interprétation
 ?
La thermographie est une sorte de photo instantanée de la situation à un moment donné. Un bâtiment dont les occupants seraient absents (et qui ont coupé le chauffage) apparaitra sur la carte comme bien isolé. De même si les étages supérieurs ne sont pas occupés, le bâtiment pourrait erronément être considéré comme isolé. A l’inverse un bâtiment correctement isolé mais surchauffé pourrait être considéré comme mal isolé. Un accompagnement est donc prévu pour former le personnel communal pour aider à l’interprétation des cartes, et guider les citoyens pour récupérer une information pertinente.

Que faire si je réalise que mon logement est mal isolé ? 
Les cartes réalisées via la thermographie aérienne sont purement informatives et vous ne serez en aucun cas sanctionné. En plus du service rendu aux citoyens qui souhaitent avoir l’information pour leur logement, la Commune se servira de l’atlas global, pour évaluer les performances énergétiques du bâti sur son territoire, et surveiller son évolution dans le temps. Le service Energie de la commune (energie@wb1170.brussels) pourra vous conseiller sur les possibilités pour améliorer les performances énergétiques de votre habitation. Des aides régionales existent pour financer des travaux d’isolation, et vont se développer en 2021.

Est-ce qu’on verra les chevreuils dans la forêt de Soignes ?
En théorie on peut voir toutes les sources de chaleur, avec une résolution horizontale de ~45 cm. Mais le traitement des images sera fait pour qualifier l’isolation du bâti, pas pour compter les chevreuils. Dans un second temps, comme la commune sera propriétaire de toutes les données brutes, on pourrait aussi envisager de les utiliser pour d’autres projets : recherche des nappes d’eau et des sites archéologiques. Fichiers audio audiobis.png
Propriété des données
 et RGPD
La commune est 100% propriétaire des images enregistrées et retraitées. Elles seront analysées uniquement pour étudier l’isolation du bâti. Chaque personne intéressée pourra avoir accès aux données qui concerne son habitation, avec des commentaires éclairés du service Energie en ce qui concerne son isolation. Les personnes qui le souhaitent peuvent demander que leur maison soit masquée sur l’atlas.

Comment participer?
Inscrivez-vous ici