Frelon asiatique : comment le reconnaitre et que faire ?

Originaire d’Extrême-Orient, le frelon asiatique (ou Vespa Velutina) est un insecte invasif de la famille des guêpes. Il a été introduit accidentellement en Europe et sa progression se poursuit sur notre territoire.

Mieux (re)connaitre le frelon asiatique pour mieux préserver la biodiversité

Redoutable tueur d’abeilles, le frelon asiatique représente un réel danger pour les ruchers. Mais pas seulement ! Outre les abeilles, il s’attaque aux insectes de très nombreux ordres et notamment aux guêpes, mouches, papillons, araignées…

 

Nids de frelons asiatiques : comment les reconnaitre ?

Comme chez les guêpes et son homologue européen (ou Vespa Crabro), le frelon asiatique a un cycle de vie annuel.

Deux types de nids vont se succéder au cours de l’année :

  • Le nid primaire ou nid de printemps :

Dès le mois de mars, à la sortie de la période d’hivernation, une reine fondatrice fabrique un nid primaire, seule d’abord, relayée ensuite par les premières ouvrières. De petite taille et de forme arrondie, le nid dispose d’une seule ouverture basale. Il est toujours situé à l’abri des intempéries.

  • Le nid secondaire ou nid d’été :

Durant l’été, les ouvrières quittent le nid primaire pour construire un nid secondaire plus grand. Pouvant mesurer 1m de haut et 80cm de diamètre, il a la capacité d’abriter une population de plusieurs milliers d’individus. En forme de boule, il présente des écailles concentriques et dispose d’une ouverture latérale de petite taille (moins de 4cm). Le nid d’été est le plus souvent situé en hauteur, en pleine lumière, à la cime des arbres.

Dès la fin de l’automne, le nid secondaire est abandonné et ne sera pas réinvesti l’année suivante. Seules les jeunes reines survivent à l’hiver cachées dans le sol, dans une vieille souche d’arbre ou sous une écorce.

Nids du frelon asiatique.jpg

 

  • Ne pas confondre le nid du frelon asiatique avec le nid du frelon européen !

Bien qu’ils se ressemblent, il existe des différences. Plutôt conique, le nid européen mesure moins de 40cm de diamètre, ses alvéoles sont visibles et il possède une grande ouverture basale (plus de 10cm). On le trouve presque toujours dans l’obscurité et dans des lieux abrités. Il n’est jamais à l’air libre en pleine lumière, et encore moins exposé aux intempéries.

Le frelon européen est une espèce protégée, son nid ne peut être détruit sauf s’il représente un danger avéré.

Nids du frelon européen.jpg

 

Le frelon asiatique : à quoi ressemble-t-il ?

Parce qu’il reste difficile de reconnaitre une espèce à son nid, l’observation directe de l’insecte est toujours à privilégier.

Le frelon asiatique a un aspect plus sombre que le frelon européen. Il se distingue par son thorax brun et noir, sa tête orange avec un front noir, son abdomen doté d’un anneau orangé, et ses pattes jaunes à leurs extrémités. En vol, ses longues pattes jaunes trainent à l’arrière de son corps. Il se différencie aussi par son agilité et contrairement à son cousin européen, il peut réaliser des vols stationnaires sur de longues durées.

Reconnaitre le frelon asiatique.jpg

 

 

Aidez-nous !

Encodez simplement vos observations : tout le monde peut contribuer à augmenter le niveau d'information sur la présence et l'abondance des frelons asiatiques en Région bruxelloise, notamment grâce aux outils de sciences participatives. Ces données permettent d'évaluer les tendances dans l'évolution des populations de cet insecte exotique en voie de naturalisation.

  • Encodez vos observations sur la plateforme observations.be ou via les applications associées : Obsidentify (iOS & Android), iObs (iOS) ou ObsMap (Android) ;
  • si vous le pouvez de manière sécuritaire, prenez une photo de l'insecte pour la joindre au signalement, ce qui permet souvent de confirmer l'identification. Ajoutez éventuellement des informations contextuelles ;
  • s'il s'agit d'un nid, encodez spécifiquement qu'il s'agit d'un nid : à défaut la donnée est considérée comme individu isolé. Ce signalement ne conduit toutefois pas à une intervention des services de secours !

Si vous trouvez un nid de frelon asiatique :

  • en cas de danger grave et immédiat : si le nid est à moins de 7 mètres d'une entrée d'habitation (porte, fenêtre, ventilation...), d'un balcon, d'une terrasse, d'une cour de récréation ou tout autre espace régulièrement fréquenté, vous pouvez faire appel gratuitement aux pompiers en composant le 112.
  • en cas de danger faible à modéré : si le nid est à plus de 7 mètres des cas évoqués au titre "danger immédiat", et qu'il se trouve dans des espaces potentiellement fréquentés (fond d'un grand jardin, arrière d'une remise...) et ne représente pas un risque majeur, faites appel à une entreprise de désinsectisation. Assurez-vous que les professionnels soient formés sur la gestion du frelon asiatique.

Les interventions des pompiers peuvent être facturées s'il s'agit d'interventions non urgentes.

Il n'est plus nécessaire d'appeler les pompiers pour les nids hauts dans les arbres après la fin novembre et jusque avril-mai (il s'agit de nids en décomposition).

 

Plus d'info sur le site de Bruxelles Environnement